You feel alone? After everything that is spent on Over dreams? Join us to discover the truth ..
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cher Journal... [Mike]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Ven 27 Juin - 15:04

Moi je m'etais decourager moi meme depuis tout petit je me disais que jamais je ne pourrais avec une jeune fille si belle sisouriante pour moi et que pour moi. Je me disais que c'etait completement impossible que je devais oublier, c'etait vrai tu etait si populaire tellement aimer par tout le monde. Des tas de garcons te draguaient et te voulaient. Pourquoi moi le petit Mike qui avait aucuns amis et qui etait toujours seul ou avec sa petite soeur serait devenu ton copain. Mais un jour t'etais venu me voir pour me parler, et a partir de ce moment, moi aussi j'etais devenu populaire ou plutot j'etais devenu l'ami d'Elizabeth Ducan. Mais sa me suffisait j'avais pas besoin d'etre populaire, j'avais besoin d'etre avec toi parce que je t'aimais. Depuis le premier jour, je te regardais changer ,grandir et sourire.

En me levant je souris legerement en attrapant ta main , j'avais l'impression de n'etre jamais mort. De vivre ma vie avec toi et que jamais nous avions ete separer. Que je ne t'avais jamais perdu et que cette journee de plus ou je m'etais jetter de ce pont n'etait jamais arriver que ce n'etait qu'un mauvais reve et que je m'etais reveiller contre toi. Meme si au fond j'etais plus vraiment vivant, je paraissais vivant au yeux des autres le jour mais je ne l'etais pas. En meme temps j'etais si heureux de m'etre retrouver ici avec toi. Mais une question me traversait l'esprit, comment etait tu morte ? Pourquoi ?

Je te suivis dehors souriant legerement en te voyant si heureuse, sa me fesait sourire juste le fait de savoir que t'avais retrouver le sourire. Lorsque tu t'approcha de moi je te fis retourner pour regarder le soleil qui se levait. Puis je me colla dans ton dos passant mes bras autour de ta taille, posant ma tete sur ton epaule. Deposant parfois un baiser sur ta joue ou dans ton cou. Le bien etre que je ressentais en ce moment l'etait incomparable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Ven 27 Juin - 23:41

    Mon regard se déposa sur toi doucement. Il n’avait dieux que pour toi. Jusqu'à temps que tu me fasse retourner vers l’horizon. Le soleil commençait légèrement à se pointer au dessus de l’eau. Te sentir de coller dans mon dos me rassurait. T’elle que tes baisés sur ma joue et dans mon cou me donnaient des frissons. Il était environ 6heure du matin puisque le soleil se levait a peine. Je sourie doucement en coin aimant être avec toi. J’étais si heureuse de t’avoir retrouvé que je laissais de côté tout mes peurs et mon chagrin. Ils avaient complètement disparu depuis que nous étions partit du cinéma. Pourtant j’avais encore l’aspect physique d’un fantôme. Ma peau fantomatique restait tout de même un peu floue. Mais j’avais quand même l’âme d’une humaine. Je n’avais pas encore passé à travers toi. Peu être qu’entre fantôme, rien ne se passait. Peu être qu’on pouvait se prendre la main sans passer a travers. Je ne savais pas quoi dire. Que j’étais si bien avec toi? Tu le savais pourtant déjà… Que je t’aimais tellement? Tu t’en doutais certainement! Alors quoi dire quand l’homme de ma vie me protégeait et me rassurait?!

    Mes joues rougirent légèrement, je n’étais pourtant pas timide de nature! Non, s’étais toi qui me faisais faire cela. S’était notre amour qui me rendait ainsi. T’en et aussi longtemps que je pourrais te dire je t’aime je le dirais. Toute la vie si il le faut. Pour que tu comprennes que sans toi je n’étais rien. Que sans toi je n’en pouvais plus. Mais j’avais encore du mal a penser que j’ai tout fais sa pour toi. Que je suis morte pour toi. Que mes larmes étaient que pour toi. Tout se que je fais est en ton honneur.

    Cette journée là où j’avais traversé l’autoroute je ne pensais qu’a toi. J’avais l’impression que j’allais mourir. Mais hélas, se n’était pas qu’une impression. Je ne savais pas se que je faisais au fond. Il m’arrive de regretter cette journée ou sans toi, mon cœur était brisé. Ou je ne savais pas se que je faisais. Quand j’ai traversé l’autoroute, je pleurais tellement, j’étais enfermé dans un autre monde que je n’ai jamais vu venir ce camion au loin. Même si les farres illuminaient la route. Je n’avais pas eu la chance de partir a courir ailleurs pour rester en vie…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Ven 27 Juin - 23:56

Je te serra un peu plus mon regard l'etait perdu dans le ciel ou plutot sur l'eau qui refletait le ciel. J'etais bien et heureux, comment un mort pouvait il etre heureux ? Lorsqu'il etait avec la femme de sa vie, celle qu'il avait aimer des l'enfance et qu'il avait jamais oublier. Une journee ou j'etais seul, j'avais peur de te perdre, tu ne me parlais plus beaucoup surement a cause de ma soeur. J'etais venu lancer des roches a ta fenetre, tu avais descendu le long de la parois de ta maison . Je t'avais dit que je t'aimais et que jamais je ne voulais te perdre. Que notre amour etait ma seule riaosn de vivrep uis je t'avais montrer un dessin fait de toi et moi, je te l'avais donner. J'ai toujours etait un romantique. Pour te prouver comment je t'aimais.

Moi ma mort avait ete simple j'avais marhcer jusqu'a un petit pont , et je m'etais assit sur la parois longtemps a regarder l'eau couler. En pensant a toi je me suis dit que j'avais plus personne ni rien . Donc je me suis laisser tomber ma tete a fracasser un rocher avant que je retrouve dans l'eau. Puis je tenta de remonter prit de panique je me laissa couler. Quelques heures plus tard on retrouva mon corps remplit de sang et d'equimose. Oui ma mort avait ete quelque chose de douloureux mais maintenant je ne la regrettais plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Sam 28 Juin - 1:45

    Je te regarda dans les yeux quelques instants. Avant de redéposer celui-ci sur le rivage au loin. Tout semblait paisible et calme, les vagues qui s’abattaient à mes pieds. Le vent qui soufflait légèrement dans mes cheveux. Ma joue se dématérialisait légèrement dans le vent. Elle devenait floue, comme si elle partait petit à petit. Non je n’avais pas peur, loin de là. Une lumière s’imposait au loin, le soleil se montrait doucement. Il prenait son temps, petit à petit. Peu être même trop, mon corps commençait à devenir légèrement bleuté. Ma joue commençait à disparaître comme dans un brouillard. Le flou qui l’entourait devenait de plus en plus dense. Comme si j’allais disparaître totalement, je ne sentais pas que je commençais à disparaître, mais pourtant je le savais. Je savais qu’à chaque nuit je commençais à disparaître avec le sol. Je savais tout cela… Pourtant je ne t’avais rien dit a se sujet là. Pour ne pas que tu panique a l’idée de ne jamais pouvoir me revoir.

    On vit le soleil… Enfin le commencement du soleil, mes yeux brillait. S’étais la première fois que je le voyais ainsi briller. Devant nous deux, juste pour nous. Comme si il s’avait notre amour, il s’acharnait pour venir à notre rencontre. Le jour allait bientôt être là. Il n’était pas loin de 6heure. Que je commençais déjà à disparaître sous les rayons du soleil. Enfin, disparaître est un bien grand mot. Je me dématérialisais si cela était mieux. Ma joue disparue entièrement, tendit que mes mains devenaient floues ainsi que mes pieds. Une partit de l’épaule opposée ou ta tête était fit de même. La lumière bleutée se fit de plus en plus clair. Mais tout en restant légèrement floue… Je ne savais pas pourquoi cela faisait sa a chaque fois que le soleil se levait. Mais je savais juste que mon cœur se mit à battre plus lentement. Jusqu'à ne plus battre du tout. Je ne respirais plus du tout, mais pourtant j’avais l’impression que oui. Comme si mon cœur avait arrêté de battre, que je mis fin a ma respiration. J’étais incapable de placer des mots. Tout se mélangeait dans ma tête… Absolument tout…

    Le soleil apparu entièrement, tendit que la lumière jaillit brutalement autour de moi. T’aveuglant en même temps, la lumière était si intense qu’on pouvait en perdre la vue si il se venait que dit regarder. Puis celle-ci s’éteigne quelques secondes après. Ont aurait dit qu’il en restait que de la poussière qui s’envola au loin, vers le rivage. J’avais totalement disparu, N’en laissant que poussière..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Sam 28 Juin - 4:55

  • Je remarqua cette lumiere bleuter je me mis a paniquer sans le laisser parraitre. Moi c'etait justement le contraire tout le monde pouvait me voir comme si j'etais humain , j'avais plus de pouvoir. Je pouvais me laisser disparaitre j'en avais le chox. Mais je restais la de peur de ne plus jamais apparaitre sur la surface de la terre. Je me decolla te regardant disparaitre lorsque la lumiere m'aveugla je mis ma main devant mes yeux tout en tentant de l'autre main d'attraper la tienne. J'avais peur de te reperdre, ma main touchait du vide. Je rouvris les yeux lorsque la lumiere disparut. Je ne vis rien dutout que de la poussiere et la mer devant moi. Etais tu partie a jamais ? Etait ce qu'une hallucination tout sa. En te croyant disparue je sentis mes jambes faiblir, mon coeur se dechirer en deux. Je me laissa tomber a genoux sur le sol. Eclantant en sanglots amer Toute ma vie me passait devant les yeux tout ces moments passer avec toi. Comme si je mourrais et que le film de ma vie me passait dans la tete. Je tremblais ma levre inferieure tremblait s'etait fou. J'atais replier sur le sol, lachant des cris de douleur intense , sa montrait la douleure que j'eprouvais au coeur. Jamais je ne m'etais mit dans cet etat, ignorant tout je te croyais partit a jamais. Que plus jamais je ne pourrais etre heureux a ce point. Comme tout a l'heure lorsque tes levres ce sont poser sur les miennes. Je me rappelais de tout, du moment ou je t'avais vu a la rentrer a la maternelle jusqu'a aujourdh'ui. Depuis ce jour t'etais devenue ma vie, plus rien d'autre excistait. J'avais l'impression que c'etait ma faute que je t'avais laisser partir. Pourquoi etait tu partie Hell ? J'avais besoin de toi tellement besoin de toi mon amour, ma moitier , mon coeur, ma vie. Tu ne pouvais pas me laisser seul ici, j'avais froid. Je pleurais comme jamais. Je me sentais seul au monde comme si plus rien excistait. Je finis par m'ecrier tout en pleurant.

    - Hell ! Pourquoi est tu partie ?! J'ai besoin de toi..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Sam 28 Juin - 5:26

    J’aurais du me douter que ta réaction aurais été celle-là. Malgré tout tu ne me voyais plus. Tu pensais que je m’étais envolé pour toujours, que je ne reviendrais jamais. Je te regardais pleurer, le cœur lourd. Comme si j’i étais vraiment, je déposa ma main fantomatique sur ton épaule. Mais je passa a travers totalement, s’étais sans espoir. Je n’avais pas ma forme humaine pour le moment. J’étais tout a fais sans mot et sans sentiment. Je te regardais comme j’aurais regardé l’horizon. Sans peine, sans douleur… Je fermai les yeux doucement, tu ne me voyais plus du tout. J’avais beau de faire des gestes tu ne me comprenait pas. Je n’étais pas morte, loin de là. Ma main se déposa sur ta tête… J’avais seulement disparu à tes yeux, mais dans ton esprit tu pouvais me voir. Je marchai légèrement dans le sable m’approchant du rivage. Te regardant par-dessus mon épaule. On pouvait entendre le rythme d’une chanson. «A Narnian Lullaby ». Cette chanson je n’i pouvais rien, tu l’entendais simplement comme si je chantais si doucement dans ton esprit. Tu pouvais me voir, des images de se que je faisais. Vêtu d’une longue robe blanche, les cheveux brun foncé lissant mes épaules. Je souriais heureuse, tournoyant en riant. Ses rires, tu les entendaient comme moi je les entendais. Comme si ils résonnèrent, formant un écho. Je ferma les yeux et je disparu, tout ses images s’étaient éteinte d’un coup… Seul le son de ma voix restait…

    -Je t’aime… Ne pleure pas… Je suis toujours là… Tout prêt de toi.. Sur le rivage…

    Je sortie de la maison où tu nous avais emmené pour nous reposer avant le lever du soleil. J’étais bien réelle, j’étais la a te regarder pleurer. A crier ton amour pour moi. Mon cœur se brisait juste à te voir pleurer ainsi. J’étais pourtant là! J’était sous ma forme humaine je n’étais plus un fantôme! Je marchai légèrement vers toi. Puis dès que tu crias en pleurant j’accouru vers toi. Les larmes au yeux également, ne sachant pas se que tu avais!? Je m’agenouilla prêt de toi, te regardant, essayant de comprendre se qui a pus t’arriver. Je t’enlaçai avec mes bras doucement. Te disant tout calmement…

    -Mike, arrêta sa je t’en supplie…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Sam 28 Juin - 5:39

  • J'entendais ces rires je te voyais dans mon esprit j'avais l'impressioon que c'etait reel mais je ne voulais pas me relever j'en avais plus la force tellement je pleurais. Tu etais tout si tu partais je trouverais une maniere de partir a mon tour, j'avais besoin de toi Hell t'etais devenue mon oxygen. Je t'aimais a en crever, a detruire tout ce qui se trouvait sur mon passage pour etre avec toi. Je ne te sentis meme pas sortir derriere moi je continuais a pleurer comme un enfant. J'avais plus de coeur tu etais partie avec. J'etais mort avec toi, meme si je restais ici. Je resterais a jamais dans moncoin a pleurer parce que sans toi je ne suis plus rien. Je sentis quelqu'un s'agenouiller a mes cotes je releva le regard puis te vis toi a mes cotes qui me parlais. Je continua a pleurer croyant que c'etait une halucination que j'allais encore souffrir et toujours souffrir. Je ne pouvais pas accepter sa. Lorsque je vis que tu ne partais pas que tu etais la . Je ne t'expliqua meme pas pourquoi je pleurais je me jetta dans tes bras. Te serrant tellement fort, respirant ton parfum comme si je t'avais aps vu depuis des milliers d'annees. J'avais tellement eu peur que tu parte a jamais. Je continuais a trembler ainsi que ma levre. Oui je devais parraitre idiot mais sa prouvait a quel point je tenais a toi. A quel point je ne voulais pas te perdre, toi mon coup de foudre de la maternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Sam 28 Juin - 5:55

    Dès que je vis ton regard, j’avais le goût de pleurer à mon tour. Sa me touchais tellement de te voir ainsi pleurer sur toi-même. Je ne savais pas quoi faire de plus que de te regarder. Tu semblais perdu et désespéré que je continuai à te serrer légèrement dans mes bras. En te disant des mots doux pour que tu te calmes. Puis je fermai les yeux quand tu te jetas dans mes bras. Te laissant faire, caressant tes cheveux légèrement. J’avais légèrement de la difficulté a respirer tellement tu me serrais fort. Malgré tout je ne m’en plains pas trop. Même si ma respiration était coupée… Je versai quelques larmes, tes sentiments pour moi étaient tellement forts. Tellement romantique, je ne pouvais pas faire comme si de rien n’étais. J’essuya mes larmes avec ma main de libre puis je dis sur un ton de voix légèrement étouffé.

    -Mike..

    Comme pour te dire de relâcher un peu prise, pour que je puisse souffler un peu d’air frai. =) Car je commençais peu a peu a changer de couleur de visage! Non à mes yeux tu ne paressais aucunement idiot. Mais simplement étrange et troublé. Je me demandais bien pourquoi tu paniquait t’en qu’en je venais juste de me lever!? Je me souvenais de hier quand nous étions sur la plage. Je savais tout se qui s’étais passé cette nuit là. Mais se que je ne me souvenais plus, s’étais pourquoi tu avais réagi comme cela dès que je suis retourné en humaine!? Pourtant cela me fais sa a chaque fois que je redeviens humaine, je suis endormie dans un endroit tranquille. Et je me réveille complètement retransformé en humain ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Sam 28 Juin - 6:06

  • Je finis par lacher prise en entendant ta voix etouffer puis je releva le regard. J'avais simplement eut peur que tu sois partie moi tout sa je ne le savais pas . Pour moi c'etait pas normal, je savais que tout le monde etait different sous sa forme fantomatique mais j'avais ete terrifier a l'idee de te perdre a nouveau. Oui mes sentiments pour toi frtos et meme plus que forts. Aucun mots ne pouvaient exprimer ce que je ressentais pour toi ..T'etais tout et vraiment tout. Je te regarda me mordillant la evre inferieure. Pourquoi est ce que j'avais l'impression de me retrouver devant la eptite Elixabeth Ducan, comme si je venais juste de tomber amoureux de toi .Que tout etait nouveau, tout beau. Que notre amour venait decommencer et qu'on avait aucune histoire. Je m'approcha de toi je m'etais calmer mais ma levre continuais de trembler. Je meremis a la mordre pour tenter de l'arreter impossible y'avais rien a faire rien dutout. Je vis les larmes qui avaient couler sur tes joues encore une fois par ma faute. Je les essuya meme si j'aurais mieu fait d'essuyer les miennes puis je dis sur un ton plutot enmbarasser.

    - Je..desoler..

    Pourquoi est ce que je sentais mon coeur ralentir tout a coup ?, comme sa le fesait lorsque je disparaissais, sauf que moi lorsque sa m'arrivait je partais pour plusieurs jour seulement observer les gens. Aucune maniere de communiquer. J'avais peur de partir la.. Sa allait pas plus loin mais sa pouvait prendre du temps avant que je disparaisse voir meme des jours..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Sam 28 Juin - 6:20

    Je ne compris pas trop pourquoi tu étais désolé. Car après tout, se n’étais pas forcément toi qui ma tuer. Qui ma rendu ainsi, se n’est pas de ta faute si nous sommes devenu des fantôme, et que notre vie est devenu plus dure qu’avant… J’étais encore avec la même couleur de cheveux, du rose, les mêmes yeux ornés de brillant. Les mêmes vêtements, un t-shirt gris foncé avec des jeans ajusté avec des converses noire et blanche. Pourtant tu me regardais encore avec le même regard de la maternelle. Lorsque tu t’avança, je te dis tout bêtement.. j’avais encore parlé plus loin que ma pensée.. Cela ne m’était pas rare de faire cela. Mais avec toi! Sa s’étais autre chose!

    -Pourquoi tu m'rgardes avec cette air…?

    Je reculai légèrement ma tête. Tu ne m’avais pas l’air normal, comme si quelque chose te tracassais au fond de toi. Se n’étais pas la première fois que tu étais comme cela. Mais cela remontait à des années que tu ne m’avais pas faites cette face là! Tu me faisais légèrement peur. Quelques frissons parcouru mon dos. Non, pas que je ne te faisais pas confiance, mais tu semblais étrange…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Sam 28 Juin - 6:27

  • Je ne savais pas trop de quoi tu parlais exactement mon regard il etait remplit d'amour. Comme le premier jour, mais en meme temps on pouvait voir dans le fond de mon regard de la peur. La peur de partir , oui je sais c'etait idiot pour quelqu'un de deja mort mais tout le monde avait peur un jour ou l'autre nah ? J'haussa un sourcil en te voyant reculer puis je recula mon tour. Oui tu etais toujours la meme physiquement mais je sais pas pourquoi au fond de toi je voyais Elizabeth et non Hell.. Je baissa le regard puis je dis d'une voix plutot tremblante.

    - Je .. j'ai peur Hell..

    Oui cet air je la prennait que dans des moments ou j'etais vraiment errifier sa m'etais arrive que quelques fois mais sa me prennait parfois. Une fois ma soeur avait menacer de te faire du mal si je te laissais pas et la j'etais terrifier sachant de quoi elle etait capable lorsqu'elle etait about. Et meme si j'etais plus vieux qu'elle je me laissais manipuler. Elle allait parfois mentir a mon pere me fesant punir pr sa faute. Mon pere m'imposait des brulres. Et souvent lorsqu'il s'approchait de moi j'avais ce regard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Sam 28 Juin - 6:44

    Mon regard était rempli d’image, de milles mots. Malgré tout je ne pensais qu’a se qui pourrait bien te faire peur au fond. Je ne connais pas ton cœur aussi bien que je le penserais en faite. J’ai même peu être fais une erreur en m’apitoyant sur mon sort dans mon appartement seul accroupi sur le divan. J’aurais certainement du me lever et d’ouvrir les fenêtres et de profiter de se qui me restait a vivre quand j’étais vivante. Que plutôt mourir et venir aboutir dans tes bras. Non pas que je me disais que cela était une grave erreur en t’aimant encore et toujours. Mais bien que je doutais que cela est à cause que nous nous sommes revu que nos sentiments sont devenu plus fragile. Toi qui a peur en se moment même et moi qui te trouve étrange. Je me dis au fond, comme je fais pour rester a tes côtés maintenant que je suis morte. Ma vie d’humaine s’arrêtait là point final. Mais cette ville qui nous entoure. Cette endroit si… Dangereux… J’en est des frissons juste a penser que nos âmes sont enfermé éternellement comme dans une sphère. Que quelqu’un nous observe et ri dès nos moindres craintes. Nous regardons lorsque nous nous entretuons pour se garder en vie. Des Lycans rodent autours de nous, comme si nous étions des proies faciles. Les âmes des gens volent au dessus de nous pour réussir a nous attirer vers la mort. Et les Démons espère pouvoir arracher nos cœurs qui battent encore. Les vampires assoiffés de sang se promènent dans les rues dans tous les recoins de cette ville pour réussir à éteindre leurs soifs. J’avais peur juste a y penser. Mais pourquoi je ressentais quelque chose?! Après tout personne ne pouvait me tuer car je suis déjà morte! Même si quelqu’un vianderais me frapper en plein sur la tête, je ne ressentirais aucune douleurs. Car je ne suis plus de leurs mondes, mon cœur ne bat plus comme eux. Il bat moins vite désormais… Même je dirais qu’il ne bat pas du tout. Mes lèvres tremblaient juste a penser a cela. Puis je secouai légèrement ma tête et je dis doucement. Comme pour te rassurer, mais je n’étais pas également alors…

    -De quoi a tu peur…?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Sam 28 Juin - 16:36

  • Moi j'etais etrange des le premier jour, mes parents on decider de ne pas s'occuper de moi et de faire comme si je n'etais pas leur fils. Ils avaient honte de moi, ils ne m'aimaient pas. J'etais rien a leurs yeux, et moi j'ai grandis dans sa. Y'avait que ma soeur qui me prtait attention se servant de moi comme sa marionnette. Je sais que j'etais plus vieux qu'elle mais elle qui etait adorer des parents je ne devais pas lui desobeir comme si c'etait ma mere. J'avais aucuns amis parce que j'avais peur de me faire rejeter, j'avais aussi une phobie celle de mourir. Avec le temps j'ai appris a connaitre la mort, et lorsque j'en pouvais plus bah bamm j'ai sauter dans ma phobie sans meme reflechir. Je n'avais plus peur de sa, je croyais en avoir finit avec cette maudite phobie mais non. Je sais que je suis deja mort mais j\ai peur de partir a jamais. Il y a quoi apres tout sa ? Apres cette ville terrifiante et remplit de monstres pour moi ? J'avais peur de quoi ? De mourir , non en fait j'avais peur de te perdre. Et que plus jamais je ne pourrais etre avec toi...

    - De te perdre.. La journee ou je quitterai cette ville, je vais te perdre. Et je veux pas..

    Oui j'aurais du y penser avant mais j'etais completement defait avant je ne reflechissais pas.. Je souffrais et j'en pouvais plus. Tout sa a cause de ma soeur..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Lun 30 Juin - 2:22

    Je voulais savoir. Même si j’avais peur d’avouer cet amour si fort, j’aurais tout donné pour avoir le courage de te le dit. Je voudrais te crier mes sentiments, aussi fort que je l’entendrait. Le vent soufflait dans ma chevelure soyeuse. C’était rare que je sentais cette douce brise qui parcourait ma peau. Normalement, le vent passait à travers moi comme si j’étais invisible. En fait, je crois que c’était ça. Depuis à peine quelques mois mon cœur ne bat plus, je suis déjà disparu. Pourtant j’avais l’impression de revivre pour toi. Malgré tout, je ne ressentais plus rien, cette douleur que j’avais ressentit l’hors de ma mort avait totalement disparu. Je ne savais la raison, mais tout se qui comptait s’étais de te revoir avant de partir pour de bon…

    Mike : « De te perdre.. La journee ou je quitterai cette ville, je vais te perdre. Et je veux pas.. »

    Que répondre à ça? Que je t’aimais, je t’aime, et je t’aimerai toujours. Bien sûr, il ne me restait qu’à le dire! Ça, c’était une autre histoire. Sans trop le savoir, je ne pouvais le lui avouer. C’était comme ça. Malgré tout, je crois que je lui donnais des indices. J’espère qu’il comprendra par lui-même. Car sinon, il ne le saura jamais. Ma main tremblait légèrement. Lentement, je déposa ma main tremblante sur ta joue d’une façon si douce que je n’y aurais jamais pensé auparavant. Les yeux rivés sur tes yeux couleur océan, je ne pouvait m’en détaché. Hélas, seul mes lèvres bougèrent pour prononcer ces uniques mots…

    - Profite du moment présent, et pour le reste, on verra.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   Lun 30 Juin - 4:04

  • Je sentis ta main tremblante se poser sur ma joue etrangement je pris celle ci et la mit devant ma bouche pour y deposer quelques petit baiser par la suite je mis mes mains sur ta taille t'attirant vers moi. Je posa ma tete sur ton epaule regardant la mere tout en te serrant contre moi. Humant ton parfum que j'aimais tant, je souriais legermeent. En fait sourire je ne l'avais pas fait depuis 3 ans.. Sa m'avait pas manquer mais miaitnenant de ressentir le bonheur s ame fesait etrange. Comme si y'avait des papillons dans mon ventre. Jamais j'avais ressentit sa j'avais l'impression de vivre l'amour pour la premiere fois de ma vie et c'etait magique, je me sentias revivre. Meme si je savais tres bien que j'etais mort, mais je me sentais de nouveau en vie. Et out sa a cause de toi tu provoquais tout sa, je ne sais pas pourquoi. Je sais juste que ce sentiment je ne veux pas qu'il parte. Je veux rester contre toi a jamais. Comme si y'avait plus rien, que nous deux partout. Que plus rien excistait autour de nous. C'est si beau l'amour que sa nous fait perdre la vision des choses parfois..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cher Journal... [Mike]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cher Journal... [Mike]
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» L'histoire de Annalis
» Azov ou le journal d'un patriote.
» panda terre/agi pas cher !!!
» Foire des vins : Bourgogne pas cher
» Dofus au journal télévisé :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Over Dreams :: | LA VILLE | :: • Le Cinéma :: x La Salle 1-
Sauter vers: